La réforme des Collèges. Octobre 2016. Résistance !

Rédigé le 14 octobre 2016 par Martine Verdonck

Le mot d’ordre donné par l’intersyndicale Pour l’abrogation de la réforme des collèges : Résister…mais comment ? En appliquant a minima la réforme. C’est que conseille l’intersyndicale. Comment cette consigne peut-elle être suivie dans l’enseignement privé ?

Comme d’habitude, c’est un paradoxe : quand il s’agit d’appliquer les réformes, trop de collègues se comportent comme de élèves dociles. Cette bonne volonté permet aux chef d’établissement d’exercer leur bon vouloir et d’interpréter à leur manière les textes…en toute autonomie.

Ainsi au sujet des deux mesures phares : l’accompagnement personnalisé et les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires. Beaucoup d’interrogations sont en suspens. Dans certains établissements ces dispositifs sont menés en co-éducation, c-à-d, deux enseignant-e-s dans la même salle de classe, soit par demi-groupes séparés. Comment réagir, par exemple, pour les absences des enseignant-e-s, que se passe-t-il en cas de co-enseignement, l’enseignant-e présent-e doit-il/elle prendre en charge toute la classe ? Les réponses les plus farfelues sont données par les directions.

Pour les AP, comment « diagnostiquer » dès le début de l’année le niveau des élèves pour mieux les accompagner ? Comment appliquer le dispositif ? Pour les EPI, Il a même été conseillé aux enseignant-e-s de « retaper » des activités qu’ils/elles menaient déjà les années précédentes. De ce fait, comment créer de démarches pédagogiques cohérentes au niveau d’un établissement, d’autant plus que tout se passe dans l’urgence. Dans la dégradation des conditions de travail il faut ajouter les changements de programmes sur tous les niveaux dans toutes les disciplines, la préparation d’un nouveau Diplôme National du Brevet. C’est quand ils/elles sont aussi confronté-e-s à la préparation des cours et quand ils/elles sont face à leurs élèves que les enseignant-e-s comprennent combien les programmes ont été allégés par pans entiers. Bienvenue au Collège « Light » !

Un mois après la rentrée, les enseignant-e-s du privé semblent un peu abasourdi-e-s, dans l’incertitude. Même s’ils/elles sont dans des situations improbables, ils/elles préfèrent se taire. Beaucoup entrent dans le rang plutôt qu’en résistance. Silence, on s’exécute ! Comme le préconise l’intersyndicale, le Sundep Solidaires recommande de refuser le silence, d’appliquer a minima la réforme. Ne restez pas isolé-é, contactez-nous.

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someonePrint this page

Aucun commentaire

N'hésitez pas à réagir sur le sujet !

Laisser un commentaire