Audience avec la rectrice le 10 juin 2021

Rédigé le 11 juin 2021 par Edwige Duez

Objet de la réunion : Mise en place des examens

L’ensemble des syndicats présents ont relevé diverses anomalies dans le déroulement des épreuves de DNL dans de nombreux établissements, ce qui présage une grande appréhension dans la suite des épreuves.

Mme la rectrice reconnaît qu’il y a eu un retard dans l’envoi des convocations (côté enseignants). Certains l’ont reçue samedi soir pour le lundi matin !

Mme la rectrice présente ses excuses envers les établissements concernés. Les convocations sont arrivées et les problèmes seront résolus à la fin de la semaine.

Sundep Solidaires : Qu’en est-il des enseignants qui n’ont pas pu se présenter sur le lieu d’examen, faute de ne pas avoir eu leur convocation plus tôt ? Seront-ils pénalisés ?

Mme la rectrice : Certains établissements ont réagi rapidement en formant des jurys parmi leurs propres enseignants.

Mais cette situation n’est pas forcément la meilleure. Il n’y aura pas de retenue sur salaire pour les enseignants n’ayant pas pu être sur le lieu des épreuves. Toutes les convocations (épreuves de français et grand oral) seront envoyées ce jeudi  10 juin. Un examinateur peut être amené à faire passer les oraux et la correction des copies. Cependant, certains enseignants ont déjà contacté le rectorat afin de ne pas être convoqués à la fois aux écrits et aux oraux.

Sundep Solidaires : Une réunion est prévue le 16 juin en visio afin de préparer le grand oral ? Les conditions sanitaires seront-elles respectées sachant que certains établissements comptent plus d’une cinquantaine de profs en lycée ?

Mme la rectrice : Les chefs de centre d’examens recevront cette semaine 2 « liens » afin de répartir dans 2 locaux différents les enseignants ayant reçu leur convocation pour le grand oral. Mme la rectrice souligne qu’elle veillera à ce qu’aucun enseignant n’ait une surcharge de copies à corriger (quelle jauge ?), mais précise que, dans le même temps, il faudra que toutes les copies soient corrigées.

A propos des épreuves de français.

Une plateforme en ligne est désormais accessible pour les enseignants en lettres afin de prendre connaissance des documents et textes étudiés. La procédure de mise en service sera envoyée par un lien en même temps que les convocations.

En ce qui concerne les ASA pour les personnes vulnérables.

Les consignes n’ont pas évolué, on ne peut pas demander un nouveau certificat médical. Et bien sûr, ces personnes ne sont pas concernées par les convocations aux examens.

Rappel du message du 8 juin : être en ASA ne signifie pas être en distanciel même après la vaccination.

L’arrêt des cours des élèves.

La date de libération des élèves avant leurs épreuves reste une décision du chef d’établissement, même s’il peut y avoir une grande disparité entre les lycéens.

En conclusion, les salles d’examens doivent être dotées d’une bonne aération. La désinfection du lieu est obligatoire.

Remarque : Si un élève est déclaré positif, il devra repasser les épreuves en septembre, les autres élèves de la salle ne sont pas considérés comme cas contacts.

Ce que nous déplorons :

La mauvaise anticipation dans l’organisation des épreuves (convocations tardives, manque d’examinateurs, personnels en ASA, etc…)

Un manque réel de considération envers le personnel, fatigué par les multiples changements de protocoles sanitaires depuis plus d’un an.

Le manque d’informations à propos du déroulement des nouvelles épreuves (le grand oral, la correction des copies en virtuel…)

Enfin n’oublions pas qu’à l’impossible nul n’est tenu.

Aucun commentaire

N'hésitez pas à réagir sur le sujet !

Laisser un commentaire