19 avril : résister ou sombrer.

Rédigé le 8 avril 2018 par sundeplille

Hier, moins de libertés et fin de l’état protecteur

  • fin du code du travail protecteur des salariés
  • état d’urgence intégré dans le droit commun
    – blocage des salaires
  • accès aux soins difficiles
  • fin ISF et continuité du CICE= des milliards aux entreprises.

 

 

Aujourd’hui avec Parcoursup et la généralisation de la sélection, ce sont les lycées et l’enseignement supérieur qui seront profondément transformés.

Pour la fonction publique c’est un plan social de 120 000  emplois que le gouvernement prépare.

Aujourd’hui c’est l’austérité avec le gel continu du point d’indice, de PPCR, c’est le rétablissement du jour de carence.

Pour les précaires c’est le durcissement avec la réforme de l’assurance chômage. L’état devenant décisionnel, il faut s’attendre à des baisses de l’indemnisation.

 

 

Avec la volonté de privatiser la SNCF comme avant La Poste, le Gaz et l’électricité, le gouvernement prépare la liquidation des personnels comme cela s’est passé chez Orange avec ses dizaines de suicides managériaux. Il s’agit de livrer les parties rentables de la SNCF aux appétits privés.

 

Demain Macron veut encore attaquer nos retraites, recruter un maximum de précaires comme depuis 2012, les précaires CDIsés-es en restant toujours précaires : pas de garantie d’emploi, pas de garantie de la quotité d’horaire d’une année sur l’autre.

Ce gouvernement brade l’intérêt général aux intérêts privés.

 

 

 

Le 19 avril grève et manifestation

Le départ de la manifestation sera précisé ultérieurement.

 

 

Share on Facebook0Tweet about this on TwitterShare on Google+0Email this to someonePrint this page

Aucun commentaire

N'hésitez pas à réagir sur le sujet !

Laisser un commentaire